Accueil du site > Centre Communal d’Action (...)

Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)

Contenu de la page : Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)

Le Centre Communal d’Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public communal intervenant principalement dans trois domaines :

  • l’aide sociale légale qui, de par la loi, est sa seule attribution obligatoire
  • l’aide sociale facultative et l’action sociale, matières pour lesquelles il dispose d’une grande liberté d’intervention et pour lesquelles il met en œuvre la politique sociale déterminée par les élus locaux
  • l’animation des activités sociales.

Pour assurer ses missions, le C.C.A.S. dispose d’un organe de gestion (le conseil d’administration) et d’un budget autonome.

Le Conseil d’Administration est habilité à prendre des délibérations. Ainsi, il vote l’ensemble des documents budgétaires, décide des actions à mener, émet son avis sur les demandes d’aide sociale facultative et est chargé de pourvoir à l’exécution de ses délibérations.

Trois sources de financement peuvent être distinguées : les ressources propres (dons, legs, produits de quêtes ou de collectes), les ressources extérieures non affectées à une action précise : ces ressources proviennent de la subvention communale qui constitue l’apport prépondérant et obligatoire au fonctionnement du C.C.A.S.

Le C.C.A.S. de la commune de Saint Just Malmont est composé de 11 personnes : le Maire qui en est le président, 5 membres élus et 5 membres nommés représentant des associations œuvrant dans le milieu social. Son budget s’élève à 17 000 €.

Les activités propres au C.C.A.S. Saint-Justaire sont :

  • étude de dossiers de demande d’aide financière afin de régler des factures de loyer, d’eau, d’électricité, de gaz, etc.., ou d’accorder des prêts à 0% pour aider à leur règlement. Les demandes sont établies auprès de l’assistante de service social qui est chargée de les transmettre à l’adjoint en charge des affaires sociales. Ces dossiers sont soumis à la seule décision des membres du C.C.A.S. lors d’une commission convoquée à cet effet. Les membres du C.C.A.S. sont tenus au plus grand secret en ce qui concerne l’identité des demandeurs d’aide. Ces demandes ne peuvent en aucun cas avoir un caractère de confort ou de futilité,
  • participation aux journées nationales de collecte de denrées organisées par la Banque Alimentaire. Les personnes ayant besoin d’une aide alimentaire ou de produits de première nécessité doivent en faire la demande auprès de l’assistante de service social qui la transmet en mairie. Puis, cette demande est donnée à la responsable locale de la banque alimentaire chargée de la distribution de ces produits,
  • organisation et financement du repas des seniors, environ 220 personnes,
  • organisation de conférences débats sur différents sujets (dangers d’Internet, prévention santé,…),
  • interventions personnalisées auprès de personnes en détresse, soit à la suite d’un signalement par des organismes, soit sur demande des personnes concernées,
  • mise en place d’une mutuelle de groupe au profit de toutes les personnes non salariées demeurant sur la commune : retraités, chômeurs, etc…,
  • animations diverses : la buvette est tenue par les membres du C.C.A.S. et le bénéfice de cette opération lui est reversé.